Cold Winter Challenge 2020 : bilan !

L’heure a sonné ! J’ai fini cette semaine ma liste de livres pour le Cold Winter Challenge 2020. Au bilan, 12 livres dans ce challenge, trois catégories dans 4 menus différents. J’ai relu certains livres, j’en ai découvert d’autres qui traînaient dans ma bibliothèque depuis longtemps, et j’ai lu beaucoup de nouveautés surprenantes. Place aux lectures !

Rappel : le challenge

Pour ceux qui ne s’en souviendraient pas, j’avais fait un billet de présentation du challenge début décembre. J’y indiquais les lectures que je prévoyais pour ces trois mois de challenge.

C’était une découverte pour moi ce Cold Winter Challenge 2020. J’ai trouvé ça sympa, d’autant que je pouvais partager mes lectures dans le groupe Facebook dédié. J’ai aussi ajouté de nouveaux titres sur ma liste d’envies, et rencontré des personnes avec qui j’aime bien échanger. Bref, que du bon.

J’avais donc choisi le challenge « Mordue de l’hiver », avec trois catégories remplies pour 4 menus. Vous le verrez, j’ai pris des libertés avec certaines catégories que j’ai adaptées. J’ai notamment retiré de mon challenge tous les thèmes autour de Noël (je n’aime pas lire des choses sur ce thème, ça me rappelle trop furieusement les téléfilms de M6).

Menu « Magie de Noël »

Ce premier menu s’est révélé très satisfaisant. Cependant, j’ai adapté la catégorie « Under the mistletoe » : la romance de Noël, très peu pour moi. A la place, j’ai lu une réécriture de conte, Le joueur de flûte de Hamelin avec Le musicien.

Sombre, musical et violent, j’ai beaucoup apprécié cette première immersion dans le catalogue de Magic Mirror. L’amitié et l’amour filial sont au centre de ce roman.

Une lecture hivernale et envoûtante avec Que passe l’hiver, une œuvre onirique et fantastique. J’ai adoré ce roman.

Une relecture d’un classique gothique et fantastique, dans un huis-clos familial étouffant avec Bellefleur

Menu « Hiver mystérieux »

De l’excellent avec Léa Silhol, évidemment. J’ai commencé le Cold Winter Challenge 2020 avec La sève et le givre, troisième relecture depuis 2004. C’est avec cette merveille de poésie et de féérie que je suis rentrée dans l’œuvre de Léa Silhol, et la relecture de ce roman est toujours un moment particulier pour moi. Je ne me lasse pas de la beauté du langage, de la Dame d’Hiver et de ce que construit cette autrice de talent dans sa Trame.

La péninsule aux 24 saisons traînait dans ma bibliothèque depuis quelques années. Sympathique, ce récit de transformation intérieure ne m’a cependant pas chamboulée.

Quant à Discordia, c’était prometteur : personnages de mythologie grecque dans le monde contemporain. Mais je suis passée à côté de l’intrigue.

Menu « Marcher ensemble dans la neige »

Ce menu a rassemblé des lectures très disparates. Il y a eu du très bon, et du très mauvais.

Beaucoup aimé mon voyage Vers les étoiles de Mary Robinette Kowal. Un récit uchronique que j’ai vraiment apprécié. Mon papa aussi d’ailleurs 🙂

Eden Island est une très bonne dystopie YA : bien ficelée, surprenante, haletante et aux thèmes contemporains (réchauffement climatique, écologie, raréfaction des ressources).

En revanche, je peux dire que la lecture d’Arkane a été désastreuse. Ce diptyque n’a eu que deux avantages (c’est déjà ça me direz-vous) : se lire vite, et reposer mon cerveau cramé, tant la lecture de ces tartines ne nécessite aucune mobilisation intellectuelle. J’ai trouvé ce diptyque médiocre, stéréotypé, frisant le ridicule dans l’intrigue et les péripéties, et dont la fin est aussi nulle que celle de la série TV GoT dont il est le pendant français. L’alternance des points de vue est tellement accélérée qu’on ne peut s’attacher aux personnages. C’était mon premier Bordage, il n’y en aura pas d’autres avant un bout de temps.

Menu « au chaud devant la cheminée »

Bon, c’est dans ce menu que j’ai fait le plus d’adaptations. Le roman graphique s’est transformé en BD (ça reste dans le genre), mais évidemment pas du tout sur le thème de Noël. Quant à la catégorie « chocolat chaud », comme j’ai une profonde horreur pour tout ce qui touche au développement personnel, j’ai choisi mon livre chouchou. Après tout, ça apporte du bien-être de lire son livre préféré, non ?

J’ai adoré la trilogie des Sœurs Carmines dans la catégorie « Grands enfants ». C’était ma dernière lecture du challenge, et j’ai découvert un auteur à la plume incroyable et à l’humour pareil au mien.

Echec cuisant avec la BD Layla, aux belles images mais à l’intrigue assez pauvre, et aux personnages féminins stéréotypés et hypersexualisés. La prochaine fois je demanderai conseil à Yuyine 😉

Et donc mon livre chouchou, le fabuleux Désert de Le Clézio, ce génie littéraire qui manie la langue comme personne, crée un désert visuel et vivant, bougeant au rythme des pas des marcheurs bleus. Un livre dont la force poétique m’émeut toujours, même après une bonne quinzaine de relectures. Je pourrais le relire autant de fois, que je ne m’en lasserais pas.

Conclusion

J ai bien aimé ce format de challenge, court dans le temps et suffisamment souple pour adapter le rythme de lecture. Je pense participer au Pumpkin Autumn Challenge en automne prochain, dans le même genre mais avec des thèmes qui auront plus de chances de me correspondre.
Je recommencerai quand même le CWC l’an prochain, j’ai vraiment apprécié les échanges et les rencontres avec d’autres lecteurs (lectrices, plutôt, il faut bien l’avouer). Et vous, avez-vous déjà participé à un challenge littéraire ? Le(s)quel(s) ? Expérience positive ou pas ?

4 commentaires sur “Cold Winter Challenge 2020 : bilan !

Ajouter un commentaire

  1. J’avais participé au Pumkin il y a 2 ans je crois, j’avais beaucoup aimé aussi et les thèmes collaient à mes goûts. Mais avec les lectures pour les prix imaginales j’veux pas trop m’engager sur des challenge en fin d’année, du coup je me contente des challenges annuels comme le ABC de l’imaginaire, la Challenge des littératures de l’imaginaire et le Hold my SFFF challenge qui ne m’engage qu’à une lecture par mois.

    1. Ah, encore des challenges que je ne connais pas ! 🙂 Je note, je note !
      Le Pumpkin à mon avis sera mon préféré, puisque c’est l’automne ma saison préférée.
      Et c’est vrai que tu es jurée des Imaginales, ça doit être très prenant !

  2. Hello !

    J’ai participé cette année pour la première fois au Pumpkin Autumn challenge et je me suis régalée. Il offre le même genre de souplesse et en même temps, il nous « pousse » à sortir des livres qui dorment voire qui prennent la poussière dans notre bibliothèque. C’était ma première participation à un challenge et j’ai enchainé avec le Cold winter. je vais me faire une année de challenges saisonniers. XD
    Par contre, ma wishlist commence à prendre des proportions « monstrueuses » depuis ma participation aux 2 challenges (surtout le PAC qui correspond plus aussi à mon univers – je ne suis pas trop romances de Noël)

    Mais je vais aussi essayer de le combiner avec : mars au féminin, le mois de la Fantasy (mai) et le Printemps de l’imaginaire francophone (j’ai vu que tu t’es inscrite). Je ne vais pas suivre les catégories, disons que j’essaierai de lire plus d’autrices en mars, plus de Fantasy au mois de mai et si possible francophone. 🙂

    J’avais noté beaucoup de tes coups de coeur lors du challenge dans ma wishlist.
    Pour Bordage, j’ai beaucoup aimé le tout premier que j’ai lu de lui : Les Fables de l’humpur que j’avais trouvé différent et intense. je l’ai lu il y a plus de 15 ans donc je ne sais pas si je l’aimerai toujours. Tous les autres livres que j’ai lus de lui m’ont déçue. et ils sont très souvent chargés en stéréotypes (souvent sexistes d’ailleurs – il faudrait que je relise Les fables avec un regard plus attentif car à l’époque, je ne faisais pas toujours attention, on n’en parlait pas). D’après un ami qui aimAIT cet auteur, il est TRÈS irrégulier. (je te déconseille Les Derniers hommes)

    A bientôt sur le Blossom Spring !

    1. Comme toi, le CWC était sympa mais les trucs de Noël suis pas trop fan non plus. Je préfère l’automne 😉 d’ailleurs je galère un peu à remplir ma PaL pour le challenge du printemps. Mais ça va le faire :-à je suis bien contente d’avoir découvert aussi ces concours saisonniers. Et oui je me suis inscrite pour le PIF, mais les catégories sont corsées, ce sera plus light aussi pour moi 🙂 On va se retrouver sur des lectures, alors, chouettes !

      Ce que tu dis de Bordage rejoint ce que j’ai pu lire à droite à gauche, notamment la qualité irrégulière de ses textes. Je t’avoue qu’Arkane a douché mon enthousiasme, ce n’est pas demain que je vais me remettre à lire cet auteur, d’autant qu’il y a plein de pépites de qualité qui sortent !

      Tu es en train de construire un blog ? J’ai hâte de voir ça 🙂 Je le suivrai avec plaisir !

      A très vite !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :