Editions HSN

Spécialisées en littérature d’imaginaire, les Editions de l’Homme Sans Nom dénichent de nouvelles plumes francophones. Cette maison d’édition est basée à Montreuil (93). Ses premiers textes publiés remontent à 2011. C’est une maison d’édition indépendante, que j’apprécie beaucoup pour ses choix. Certains la diraient difficile, je préfère « exigeante ».

Valeurs des éditions HSN

La maison publie peu. Elle privilégie la qualité à la quantité. De ce fait, on a la garantie avec cet éditeur d’avoir d’excellents textes littéraires en main. C’est de la littérature à la fois divertissante mais de très haut de gamme.

De ce fait, peu d’auteurs (11 en ce début 2021), mais des œuvres soignées, travaillées, et dans une langue française merveilleuse et impeccable. Les livres, publiés à la fois en version papier et électronique, sont également très beaux, tant pour leurs couvertures que pour les détails qui figurent dans les livres (des bordures, des dessins qui décorent les pages…).

Le site de la maison est à l’image de ses valeurs : efficace, très soigné. Pas de chichis, mise en avant des œuvres et des auteurs. J’aime bien les petits détails, comme le logo coloré et étoilé, les avatars dessinés des auteurs…

Collection, auteurs et œuvres

Les éditions HSN publient dans une seule collection, répartie en 4 domaines : fantasy, science-fiction et fantastique, et depuis peu le polar a rejoint les rangs.

Un peu de plus de 30 livres figurent au catalogue, pour 11 auteurs. La maison d’édition est notamment connue pour publier David Bry, coup de cœur des imaginales en 2019 et nominé pour le prix Imaginales des Bibliothécaires 2021 avec son roman La princesse au visage de nuit. J’ai lu son roman Que passe l’hiver, c’était une pure merveille, douce et cinglante dans le même temps. Déstabilisant, assurément, mais révélant un énorme travail poétique.

On trouve aussi au catalogue le magnifique coffret de la 25ème heure de Feldrik Rivat, série d’enquête dans un univers uchronique du Paris de la Belle Epoque (ci-dessous à gauche). La suite Paris-Capitale se situe 25 ans après.

Dans un autre genre, le coffret Le Sang des Princes de Romain Delplancq a l’air pas mal non plus, cette fois ambiance cape et d’épée dans l’Italie de la Renaissance (ci-dessous à droite).

Pour visiter le catalogue des éditions HSN, c’est par ici !

Et vous, avez-vous déjà lu des romans de cette maison d’édition ?

2 commentaires sur “Editions HSN

Ajouter un commentaire

  1. J’ai quasiment tout lu de cette ME, c’est un scandale. Je dois encore me procurer le coffret 25ème heure et Le sang des princes qui sont quasiment les seuls manquants de ma collection xD
    J’ai adoré les Oren Miller, que ce soit les polar ou la SF, j’ai fondu pour Seconde humanité d’Adrien Mangold, j’ai adoré les David Bry évidemment, et beaucoup aimé Nos altermondes de Debandt, Les bras de Morphée de Yann Bécu ou encore Carne de Julia Richard.

  2. Et voilà, c’est le problème avec ces maisons, quand elles sont top, on lit tout, et après il faut attendre. Ceux que tu mentionnes ont l’air pas mal, Les bras de Morphée surtout, je vais le rajouter sur ma wish list !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :