Nitchevo Factory

Voici un acteur du monde du livre un peu particulier, une sorte d’ovni. Tout à la fois agence littéraire et artistique, studio créatif et laboratoire de projets, Nitchevo Factory mène également une activité d’édition, concentrée sur ses artistes à résidence.

Activité de Nitchevo Factory

Le projet Nitch

J’aime bien cette appellation. Je viens de l’inventer. Vous connaissiez Projet Blair Witch, ce soir vous connaîtrez aussi le projet Nitch (pardon pour cet humour au ras des pâquerettes).

Bref, un peu de sérieux. Structure créée en 2008, Nitchevo Factory tire son nom d’un terme russe ничего qui signifie « rien », « néant ». Par extension, comme l’explique la page dédiée à ce projet, le terme renvoie à une sorte de résignation, et pourrait aussi se traduire par  » qu’importe », ou « OK d’accord ». Le logo (ci-dessus, © Nitchevo Factory) fait un peu russe aussi, dans ses couleurs, police et style.

Nitchevo Factory peut être considéré comme une ruche d’artistes, qui élaborent, expérimentent, travaillent sur des projets innovants. Plusieurs sections rassemblent les différentes actions du projet :

  • Nitchevo Factory crée de véritables objets d’art. Ephémères, collector, extensions… Les œuvres créées sont des objets qui ne sont pas pris en charge par le circuit éditorial classique.
  • Nitchevo Studio décline la création de ces objets pour d’autres structures partenaires. C’est un peu un laboratoire d’idées et de projets.
  • Nitchevo Agency conseille, défend et représente les droits des artistes en France et à l’étranger. L’agence s’est déjà engagée dans des actions en faveur des auteurs, comme par exemple son opposition au projet ReLIRE.

L’édition est aussi une activité de Nitchevo Factory, mais centrée sur ses artistes en résidence. Il n’est par exemple pas possible de soumettre un manuscrit.

Les artistes à résidence

On trouve donc dans cette ruche l’écrivaine Léa Silhol (je vous avais présenté cette grande dame, la Tisseuse, dans un billet consacré à La Sève et le Givre), mais aussi Dorian Machecourt, illustrateur, web designer et créateur d’accessoires de mode. C’est lui qui a créé les couvertures et illustrations intérieures magnifiques des Sacra (ci-dessous), et d’autres ouvrages de Léa Silhol.

On y rencontre aussi des photographes, l’essayiste/anthologiste Natacha Giordano, et puis un autre ovni, touche-à-tout, PFR, à la fois metteur en scène, illustrateur, musicien, vitrailliste… Enfin, des artistes bijoutiers, décorateurs, graphistes, fashion designer… complètent la troupe.

On retrouve dans cette ruche des noms des anciennes éditions de l’Oxymore (Natacha Giordano, notamment, qui en était l’un des membres fondateurs avec Léa Silhol; Dorian Machecourt et PFR collaboraient déjà aussi avec la maison). Pour rappel, les éditions de l’Oxymore ont été créées en 1999, et publiaient de la fantasy de très haute qualité littéraire (La Sève et le givre en est un bel exemple, mais on y trouvait aussi des titres d’autres auteurs, comme Tanith Lee, Jérôme Noirez, Storm Constantine…). La maison a fermé ses portes en 2006.

Catalogue

Nitchevo travaille pour l’instant à la reconstitution de la trame créée par Léa Silhol. Elle n’est pas appelée la Tisseuse pour rien, la Dame a créé un monde tentaculaire fait de nouvelles, d’anthologies, de romans, le tout organisé en époques, cycles… Nitchevo a donc pour but de rééditer tous les ouvrages épuisés de la Trame (hors anthologies) et de publier des inédits. C’est le « projet Transmeare« .

Cette Trame n’est pas seulement variée par ses genres littéraires, elle l’est aussi par ses thèmes (cyberpunk, urban fantasy, réalisme magique, SF, fantasy…), ses lieux (les cours de féérie, les USA, le Japon…). Bref, on voyage, et évidemment toutes ces œuvres se parlent, tissent des liens entre elles. La Trame est un ensemble d’échos qui résonnent contre les murs de ce gigantesque labyrinthe (et vous connaissez la chanson maintenant, j’adore les labyrinthes).

Pour intégrer la ruche, et vous perdre dans la Trame, c’est par ici !

2 commentaires sur “Nitchevo Factory

Ajouter un commentaire

    1. Ohhh je suis vraiment contente que tu me dises ça, merci beaucoup ! J’apprécie énormément le concept de cette agence, remplie d’artistes incroyables, alors je suis très contente de la faire découvrir !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :