Pause Café #46 : Que lisez-vous en dehors de la SFFF ?

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle pause café #46 ! Assez improbable, je dois bien le dire. Je pensais réellement que la 45e serait la dernière avant un petit moment. En effet, ayant commencé ma formation de correctrice il y a quinze jours et tenant toujours mes deux comptes instagram, le temps devient une denrée plus que rare ! Malgré tout, j’ai eu une petite idée qui j’espère vous plaira et qui ne m’a pas demandé un temps de préparation incroyable pour rédiger cette pause café. En fait, c’est surtout vous qui allez animer ce temps convivial aujourd’hui 🙂

Il n’y a pas que la SFFF dans la vie…

Ah bon ? Ah, ben zut… !

Bon, plus sérieusement, pour une fois, et même si ce blog est tourné vers la SFFF, je vous propose de parler un peu d’autre chose. Parce qu’on ne lit pas que cela. Enfin, vous, peut-être ? Je suis curieuse, justement, de savoir si vous êtes fidèle à ce point ou si, de temps à autre, vous vous appréciez butiner ailleurs. Mais chaque chose en son temps, les questions viendront après !

Mes excursions hors SFFF

Côté fictions

Je ne lis désormais plus que de la SFFF. Peut-être un jour reviendrai-je à la blanche mais je n’en ai pas l’envie pour l’instant. J’aimerais en revanche dénicher, comme certains d’entre vous le font, des bouquins de SFFF planqués dans des éditions de blanche, ni vu ni connu. Ces bouquins-là explorent le genre d’une manière différente, qu’il me plairait d’étudier.
Sinon, je dois lire un ou deux polars par an, et puis c’est tout.
En revanche, j’ai du mal à me passionner pour les essais, beaux livres et ouvrages de vulgarisation sur la SFFF. Je trouve les beaux livres des Moutons électriques pas mal mais comme d’habitude bourrés de fautes; je préfère largement la collection Parallaxe du Bélial.

Essais / beaux livres / ouvrages de vulgarisation

En dehors de la SFFF, beaucoup de choses m’intéressent, alors j’ai des tas de bouquins sur plein de sujets différents. Mais je n’ai pas le temps pour m’y plonger comme je le souhaiterais. Disons que j’ai plus l’impression de butiner, alors que j’aimerais davantage approfondir un sujet en particulier. Je ne suis spécialiste de rien mais mes butinages me permettent d’avoir quelques bases dans pas mal de disciplines. Mais sachez qu’en économie, sociologie, politique et géopolitique, religion et Histoire, je suis une vraie bille. Ça vraiment, je déteste. Et ça m’ennuie prodigieusement, en plus.

Du temps de mes différentes études, il me reste pas mal de bouquins théoriques que je feuillette de temps à autre. Ouvrages théoriques de lettres, manuels de botanique, mon dictionnaire maison de reconnaissance des végétaux, mes bouquins créatifs d’art floral…

Sinon, je m’intéresse beaucoup aux arts : musique, ciné, peinture et architecture. J’ai donc pas mal de bouquins sur l’histoire de la musique et du cinéma, les genres de la peinture, les ordres en architecture, des dictionnaires et des numéros de Connaissance des arts portant sur les expos que j’ai vues. Côté sciences dures, je ramène toujours des ouvrages intéressants quand je vais à la Cité des sciences, notamment en astronomie et en astrophysique.

J’ai également une passion pour les bouquins objets. J’adore les Taschen, les ouvrages magnifiques de Citadelles & Mazenod, aussi. Et puis j’ai un trésor dans la bibliothèque, le Codex Seraphinianus de Luigi Serafini. Vous en avez une belle présentation ici.

Outils de travail

Enfin, du fait de mon activité de correctrice, je commence à avoir une bibliothèque assez fournie en dictionnaires en tous genres, manuels et ouvrages de référence de grammaire, conjugaison, orthographe, typographie etc. Et là, je les consulte quotidiennement.

Comme j’aime bien comprendre les règles, j’ai aussi des bouquins sur l’histoire de la langue, son évolution et ses particularités aujourd’hui. Dans le même ordre d’idées, des ouvrages portant sur les bibliothèques et leur histoire, l’écriture, la lecture… m’intéressent beaucoup. Enfin, j’essaie de me tenir au courant des débats sur la langue, donc j’ai pas mal de références là-dessus, pour réfléchir et relativiser le rapport que l’on entretient avec le français. Un jeudi sur deux, sur mon compte Instagram Zoéprendsondico, je présente l’un de ces ouvrages.

Mes bouquins favoris en image

Peut-être cela vous donnera-t-il des envies 🙂

Mon livre le plus lourd

Ce Citadelles & Mazenod doit être le livre le plus lourd de ma bibliothèque. C’est un livre objet que j’ai beaucoup consulté, mon mémoire de master portait sur l’écriture du désert chez Le Clézio. Le lien entre peinture et écriture pour rendre compte d’un voyage, d’expériences et de paysages m’intéresse beaucoup. Je l’avais beaucoup utilisé pour ma chronique sur Désert de Le Clézio, d’ailleurs.

Peinture et archi

Quelques bouquins en peinture et sculpture que je consulte occasionnellement; ce sont plutôt des guides. Moi j’aime les bases, donc je veux des contenus simples et carrés.

Ciné et littérature

Là dedans se trouve une petite perle, c’est l’Histoire du théâtre dessinée. Je vous ai mis une photo d’une double page pour que vous puissiez vous faire une idée du contenu. Je n’ai jamais aimé le théâtre – enfin, à la manière dont je l’ai étudié, c’est-à-dire à l’écrit uniquement -, et je me suis procuré ce bouquin pendant mes études de lettres dans l’espoir de m’apporter là encore quelques bases de manière ludique.

Par ailleurs, le petit Dictionnaire illustré du cinéma est une relique, il appartenait à mes parents et je l’ai récupéré quand j’étais ado. Il date de 1962, autant vous dire qu’on a là-dedans des gens et des films complètement oubliés ! C’est ce que j’aime particulièrement : dans ce bouquin Humphrey Bogart est mort il y a peu, on est encore dans un ciné encore très idéalisé d’une part et très artisanal d’autre part.

Quant au bouquin Chroniques !, c’est un livre qui m’a été offert au boulot par le prestataire de maintenance de notre bibliothèque numérique patrimoniale, l’année dernière. Il aborde 50 chefs-d’œuvre vus par la presse, et regorge de pages numérisées : extraits de feuilletons, articles de presse, photos et unes…

Ensuite, le gros bouquin Mythologies est un sacré pavé mais très bien illustré et très clair : mes parents me l’ont offert quand j’étais jeune. Il explore toutes les mythologies du monde, c’est très très intéressant, et très abordable. J’y ai passé un bon nombre d’heures dans ce bouquin !

Et enfin, même si l’Académie française m’énerve pour plein de raisons, j’aime beaucoup son dictionnaire Dire, ne pas dire, qui recense tous les usages abusifs, anglicismes etc. J’en apprends tous les jours, dans ce bouquin.

Astrophysique

Et pour finir, quelques bouquins d’astrophysique que je lis doucement mais sûrement. Là plus que jamais, j’ai besoin de choses très claires et basiques. Le De Boeck sur La découverte de univers est vraiment bien, pensé comme un manuel avec la version online qui comprend pas mal d’outils d’édition (annotation, surlignage etc.). La collection 3 minutes pour comprendre c’est EXACTEMENT ce qu’il me faut, c’est pratique, bien fait, sans fioritures, l’essentiel. Enfin, la collection Voyage dans le cosmos est intéressante mais plus corsée. Elle mérite déjà de bonnes bases avant de s’y plonger, d’autant que son contenu n’est pas facile à avaler. Le seul ennui, c’est que je lis plus lentement que la mise à jour des connaissances dans ce domaine, c’est donc un chantier sans fin !

Et vous ?

Place aux questions (oui, déjà), cette pause café #46 ne déroge pas à la règle !

Êtes-vous SFFF exclusivement, ou appréciez-vous lire autre chose, de temps à autre ?

Aimez-vous le polar ? Les thrillers ? Les BD ou mangas ? Je sais je mélange tout, mais vous avez compris l’idée : j’aimerais savoir ce que vous lisez d’autre.

Lisez-vous des essais, ou des livres de vulgarisation ? Faites-vous collection de beaux livres ? Et si oui, sur quels sujets ? Qu’est-ce qui vous passionne ?

Lisez-vous la presse ? Des revues spécialisées ?

Êtes-vous plutôt expo ou film ? Film ou série ? Salle de ciné ou home cinéma ? UGC ou Pathé ? Popcorn ou glace pendant le film ?

Allez-vous à des concerts ?

Je vous avais prévenus : cette pause café #46 est légère ! Allez, racontez-moi votre vie, je suis très curieuse de savoir ce qui vous botte en dehors de notre passion commune pour la lecture et la SFFF. Et je me rends compte que j’ai bien dérivé, passant des lectures hors SFFF aux hobbies en dehors de la lecture. De mon côté, quand je ne lis pas, je nage (2 à 3 fois par semaine, la piscine étant en face de chez moi), je randonne (la forêt est aussi en face de chez moi) et je regarde des séries (en ce moment, je regarde Castlevania, c’est pas mal). Voilà. A votre tour de me parler de vos lectures hors SFFF et de vos autres hobbies, si vous le souhaitez 🙂 Bon samedi et à bientôt !

20 commentaires sur “Pause Café #46 : Que lisez-vous en dehors de la SFFF ?

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Zoé,
    Comme toi j’ai des « à côtés » de la SFF. Quelques polars mais surtout, depuis que je suis à la retraite, je me suis inscrite à la fac en Lettres et je me replonge dans les classiques. La SFF en pâtit d’ailleurs car il est difficile de faire le poids face à Dostoïevski ou Proust. Heureusement, il y a quelques bloggeurs qui me donnent envie de continuer la lecture de l’Imaginaire ! Et puis avec l’âge, je deviens difficile pour choisir mes livres : je lis de la SFFF depuis mon adolescence et j’ai lu un peu de tout dans ce domaine, difficile de me surprendre.
    A l’inverse de toi, je m’intéresse beaucoup à la sociologie, histoire, religion, anthropologie et autres et je lis pas mal d’essais dans ces domaines. Quelques-uns en science aussi (astrophysique, physique quantique, évolution) et comme toi, j’ai du mal à suivre car je suis une indécrottable littéraire.
    Pour ce qui est de la « blanche », je fais quelques tentatives avec des livres qui font un pas de côté, qui ont souvent un petit air de SFF ou de romans historiques : Le coup du fou d’Alessandro Barbaglia (pour la référence à l’Iliade), L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kiviräk, Marc Graciano, Henri Bauchau,Les quatre vies d’Arséni d’Evgueni Vodolazkine…

    Bref, je suis occupée 🙂 même si la SFFF n’est plus ma quasi unique lecture.

    1. Bonjour Hélène,

      Ohhh, j’espère pouvoir faire comme toi quand je serai à la retraite, et suivre de nouveau des cours ici et là. Et je ne peux que comprendre ton point de vue quand tu évoques Proust 🙂 J’imagine bien aussi que tu dois avoir une impression de déjà-vu dans tes lectures de SFFF. j’espère être surprise encore longtemps, pour ma part, comme je n’en lis que depuis quelques années seulement.
      Tu t’entendrais très bien avec ma maman qui se désole que je sois pas intéressée par tes thèmes de prédilection – elle-même ancienne professeur d’histoire, elle est toujours très désolée quand je baille ostensiblement à chaque leçon ou discussion sur ces sujets… Mais rien à faire, je n’arrive pas à m’y intéresser. Traiter l’humain de front est vraiment quelque chose que je n’aime pas du tout… !
      Et je te remercie pour toutes les références que tu cites, je n’en connais aucune à part l’homme qui savait la langue des serpents (que je n’ai toujours pas lu alors même que j’en ai partagé ici l’incipit il y a quelques mois maintenant) ! Je cherche justement des livres qui comme tu dis font un petit pas de côté et ont un air de sfff non assumé (souvent). Je note tout et je vais regarder ça.

      Je te remercie pour le partage de tes hobbies et lectures favorites, au plaisir d’échanger avec toi de nouveau quand tu veux 🙂

    1. Je comprends, selon le style, la longueur, le sujet… on peut vite se sentir dépassé avec un essai. J’ai déjà lu des essais auxquels je n’ai rien compris, c’est passablement désagréable !

  2. Tu dois t’en douter un peu, en ayant vadrouillé sur mon blog, la Science fiction n’est pas mon domaine de prédilection. Je n’ai rien contre, bien au contraire, mais c’est un genre qui m’intimide un peu, j’ai peur de ne pas saisir parfois toutes les subtilités car j’ai le sentiment que c’est un univers assez vaste. C’est étrange d’ailleurs, car c’est un genre que je peux regarder facilement en film pourtant. Pour tout ce qui est fantastique et fantasy, j’aime bien ça, et j’ai tendance à me tourner vers les romans Young adulte ou Jeunesse (comme la saga Esther Parmentier) dans ce cas là. Peut-être pour avoir une petite touche de légèreté au milieu de mes lectures de thrillers, car c’est ce que je lis plus régulièrement. 🤭 Sinon, en plus de la SF, les classiques de la littérature m’intimident beaucoup aussi, je n’en ai pas lu beaucoup. Mais comme toi, j’aime bien les beaux-livres qui concernent l’art, principalement la peinture, et la pop culture, le cinéma. Et ceux sur les endroits abandonnés, le dernier que j’ai lu était Tchernobyl de Laurent Michelot. Il était d’une qualité remarquable ! Sinon, au delà de la lecture, j’aime la musique même si je ne pratique plus vraiment ces derniers temps, j’aime marcher (avec la musique dans les oreilles justement), j’aime les plantes vertes et j’ai horreur de rester dans l’eau (je n’irais pas à la piscine avec toi 😆) Merci pour ce nouveau rendez-vous (j’ai l’impression de déballer ma vie à chaque fois, désolée😇) et je te souhaite une bonne formation !

    1. Ne sois pas désolée, c’est exactement le but de ces pauses café, qu’on blablate sur nos habitudes, nos goûts, etc. Mon but secret étant de vous faire parler 😀 J’ai donc grand plaisir à lire tes retours et tes commentaires, je te remercie d’ailleurs de partager tout cela ici 🙂

      Je comprends ton positionnement par rapport à la SF, j’ai longtemps eu le même; ce qui m’a débloquée je pense, c’est d’abord l’idée que je ne suis pas plus bête qu’un autre, et qu’il fallait surtout que je commence par des romans abordables pour me donner confiance. En cela, le blog d’Apophis m’a été très très utile, parce qu’il est fin connaisseur du genre, et qu’il propose sur son blog des billets thématiques sur chaque sous-genre en donnant des conseils et le « niveau » de difficulté des œuvres qu’il présente. C’est en suivant ses conseils que j’ai lu 2001 l’odyssée de l’espace, et que j’ai adoré ce bouquin très facile d’accès, très captivant. Après, j’ai eu envie de poursuivre et de fil en aiguille, je ne lis quasiment plus que de la SF aujourd’hui. Ce n’est pas incompréhensible je trouve d’aimer la SF à l’image et d’être moins à l’aise à l’écrit avec ce genre; quand il y a des concepts qui nous échappent, une image permet de rendre concret la chose. Enfin, j’imagine que cela dépend des gens, d’autres préfèrent les mots, plus à même selon eux de rendre compte.

      Sinon, pour les classiques, je comprends aussi ton point de vue mais là je tenterai moins de te convaincre d’en lire parce que, selon moi, les classiques sont chiants pour la plupart 😀 Sauf Zola. Oui, c’est très objectif tout ça et très argumenté 😀

      Nous partageons sinon pas mal de goûts communs ! Tchernobyl me fascine, j’aimerais vraiment y aller un jour. Je trouve que les lieux hostiles, abandonnés etc. ont une atmosphère particulière qui m’attire particulièrement. Je note la référence que tu as lue, merci beaucoup !

      1. Merci à toi de nous accueillir si chaleureusement pour lire nos « petites » tranches de vie ! 😄
        Merci pour tes bons conseils sur la SF, j’avais déjà aperçu le blog de Apophis a quelques reprises, je vais peut être m’y pencher plus sérieusement dans ce cas. 🙂 Pour le livre sur Tchernobyl, n’hésites pas. Les photographies sont belles et accompagnées de certaines de l’époque, juste avant la catastrophe, le tout avec des plans et des petites notes pour visualiser la zone d’exclusion. Si en plus tu souhaiterais la visiter un jour, ça peut te donner un sacré aperçu ! Sur les endroits abandonnés dans le monde, il y a Vestiges d’un monde oublié de Kieron Connolly aussi. Les notes sont très succinctes, j’ai complété ma lecture de recherche sur internet, mais il y a vraiment tout un tas de lieux présentés (villes, bâtiments industriels, commerces, hôpitaux) et les photographies sont belles. C’est un petit tour du monde dans un univers sans être humain en somme. Et tu as raison, ces lieux dégagent une ambiance particulière. 😉 Je te souhaite une belle soirée 😊

        1. Merci pour cette nouvelle recommandation ! Ça m’intéresse beaucoup aussi.
          J’espère que tu as passé un bon week-end, je te souhaite un très bon lundi !

  3. Et en prime, la variété de tes goûts et envies littéraires se veut parfaitement représentée par ton admirable blog !

    De mon côté et étant tombé dans la littérature grâce à Harry Potter, il est vrai que je me suis beaucoup identifié au genre et à ses variantes jusqu’à ce que je me sous ouvert à tout également. Et ce encore plus depuis que je tiens mon premier blog littéraire et que j’en ai visité.
    Ainsi et que ma lecture soit fictive ou authentique, historique ou fantastique, romantique ou classique, je recherche avant tout un doux moment d’évasion !

    Bon, j’avoue que mon regard se porte bien plus naturellement sur ce que j’ai l’habitude de lire mais il est parfois bon de sortir de sa zone de confort afin d’être bousculer et de ne pas se lasser des publications qui tendent à surenchérir les phénomènes à la mode.

    1. Je comprends totalement ton point de vue et j’admire ta capacité, comme le reflète très bien ton blog, à aller explorer des zones méconnues ! C’est rafraîchissant aussi de lire autre chose de temps en temps effectivement, et pour les blogs c’est pareil 🙂

  4. C’est vraiment sympa de lire autre chose que de la SFF sur ton blog et d’en découvrir plus sur toi. 🙂

    L’imaginaire est devenu mon genre commun. Celui que je lis le plus. Toutefois, je lis encore quelques polar, thriller et même par moment du feel good ou de la comédie romantique. Concernant ces deux derniers, j’ai vraiment des difficultés à trouver des livres ou des auteurices qui arrivent à me toucher. Le plus souvent ce sera grâce à la plume et l’humour que je passerai un bon moment.

    Je lis aussi de la non fiction. Dernièrement, je me suis tournée vers des livres sur l’écriture. Celui en cours : Personnages et point de vue d’Orson Scott Card.
    J’aime aussi l’histoire, l’art, la sorcellerie (les anciennes traditions, les plantes médicinales, etc. )
    et nous avons en commun l’astronomie bien que ça fait un bail que je n’ai plus lu sur le sujet.

    Quand je suis entrée à l’université, je voulais faire l’astrophysique. Après avoir raté, je me suis tournée vers l’histoire de l’art pour me diriger vers l’archeometrie. Entre-temps j’ai découvert la muséologie, ce qui correspond plutôt bien à mon côté curieux.

    J’aime me plonger dans l’histoire de femmes inspirantes également que ce soit en non fiction, en roman ou en BD.

    Je vais très rarement au cinéma. J’ai de plus en plus de difficultés à trouver des films ou de séries qui me conviennent. Par contre, j’adore mettre des vidéos YouTube sur divers sujets tout en m’occupant par du coloriage, de l’aquarelle, de la cuisine, etc.

    Côté sport je pratique un peu de yoga et j’aimerais refaire du vélo.

    Je suis aussi flûtiste et j’ai des difficultés à écouter un concert, car ça me donne trop envie de jouer. Sauf quand je suis chez moi et que je lance un concert d’Ayumi Hamasaki devant lequel je finis par danser et sauter comme une folle.

    1. C’est amusant, Orson Scott Card est un auteur que je ne connaissais pas encore il y a une semaine jusqu’à ce qu’une collègue ait pioché un bouquin de lui dans notre boîte à livres interne ! Je ne suis pas écrivaine, mais je trouve qu’il y a pas mal de bouquins qui sortent en ce moment pour accompagner les auteurices (j’en ai vu un chez Argyll d’ailleurs ce week-end, comment raconter des histoires ou qqch comme ça).
      Je ne connaissais pas du tout le terme archéométrie ni ce que recouvrait cette discipline, ça semble passionnant ! Je me souvenais que tu étais musicienne, on en avait déjà discuté ici mais je ne crois pas que tu m’avais dit quel instrument tu jouais – flûte à bec ou flûte traversière ? Tu pratiques toute seule ou tu suis encore des cours dans une Académie ? J’ai eu l’occasion de jouer dans des orchestres quand j’étais jeune, c’est quelque chose que j’avais beaucoup aimé faire. Est-ce que tu envisagerais d’en faire ou d’en refaire partie un jour ?

      En attendant, tu as des goûts très éclectiques, tu ne dois pas t’ennuyer 🙂 peut-être comme moi ton problème est-il plus de trouver du temps à consacrer à toutes ces activités qui te plaisent ? 😉

      Merci pour le partage de toutes tes passions qui donnent un petit vent d’air frais bien agréable ici !

      1. Avec plaisir. 🙂

        Je n’ai lu aucun roman d’Orson Scott Card, mais je tenterai un de ces jours.

        On pourrait dire qu’il y a une explosion des livres et des formations sur l’écriture. Par rapport aux pays anglophones, on est terriblement en retard sur le sujet en raison de la vision de l’auteur bohême qui écrit au fil de sa muse sans se poser de questions et dont le récit est parfait dès le premier jet.
        Je pense qu’on doit d’ailleurs cet engouement aux auteurices qui ont fait le premier pas vers la professionnalisation de cette activité, car iels ont eu besoin d’aide et seuls les forums ou les rencontres sur salon permettaient de se rendre compte des difficultés et des astuces ou du travail énorme que cela demande. Les éditeurs suivent, car si les auteurices sont formés ça leur facilite la tâche.

        Tu jouais de quel instrument ?
        C’est de la flûte traversière. Ça fait plus de 20 ans que je joue en orchestre. A un moment donné, j’étais dans deux harmonies. Je n’en suis plus que dans une pour diverses raisons dont le fait que j’en suis la présidente. On fête nos 10 ans cette année et on prépare un méga concert pour célébrer ça.

        C’est exactement ça. J’envisage de changer de planète, car des journées de 24h c’est trop court. 🚀

        1. Oh chouette !! Ça va être un bon moment, ces 10 ans, félicitations !
          Je jouais du hautbois. Si je devais me remettre à la musique aujourd’hui, je choisirais la clarinette, plus simple au niveau de la hanche. Mon hautbois en plus a terriblement souffert des différentes conditions d’hygrométrie et de température des différents lieux de stockage depuis mon adolescence, et le bois s’est fissuré. Je le garde en souvenir, mais il est irréparable et je ne saurais plus tailler une hanche correctement.

          1. Ah oui le hautbois est fragile et il faut de la technique pour tailler correctement la hanche. Maladroite comme je suis, je n’aurais jamais pu en faire 😅.

            Merci 🙂

  5. Si j’étais la reine d’un royaume on m’appellerait Tigger Lilly l’Eclectique. C’est à la fois mon super pouvoir et mon pire ennemi : je m’intéresse à potentiellement tout. Je suis bien contente quand quelque chose ne m’intéresse pas. Par exemple les comics de super héros. Mais des fois je me dis non mais si ça se trouve je manque des trucs qui pourraient me plaire dans les comics de super héros. Ma vie est en enfer, sauvez-moi.

    Hum, bref.

    Donc pour répondre à ta question : je lis plus que principalement des littératures de l’imaginaire mais je ne rechigne pas à lire autre chose, plus particulièrement des classiques anciens (au hasard Zola) ou des classiques plus récents comme les Mémoires d’Hadrien de Yourcenar ou L’évènement d’Annie Ernaux. Comme je connais moins la litt gé je préfère car je n’ai pas les compétences pour faire une sélection pertinente et n’ai pas de temps à perdre à essayer des trucs moyen bof, donc j’ai tendance à me tourner vers les valeurs sûres. Mais un conseil très avisé de quelqu’un qui me connait bien peut marcher aussi.

    J’adore les essais, je n’en lis pas autant que je le voudrais car ça demande plus d’énergie intellectuelle (enfin tout est relatif certains romans de SF en demandent autant XD), j’ai lu quasi tous les Parallaxe par exemple et en ce moment je lis en lecture annexe un livre de psycho. J’aime beaucoup les beaux livres aussi mais ça fait un moment que je n’en ai plus acheté. Je lis aussi des bd, que je vais emprunter à la bibliothèque majoritairement.

    Et en dehors de la lecture ? Eh bien c’est malheureusement pareil : je suis passionnée de cinéma (je veux trop lire des essais sur le cinéma, je trouve pas le temps), je regarde beaucoup de séries télé, j’écoute des tas de podcasts, je suis abonnée à plein de chaines Youtube, je joue aux jeux vidéo. J’ai le secret désir de réapprendre le latin mais pas le temps 🤷‍♀️

    C’est pas facile en vrai parce que ça m’occasionne beaucoup de frustration, de renoncement parfois consenti mais parfois non. Les seuls centres d’intérêt que j’arrive relativement à satisfaire ce sont les films et les séries télé.

    1. Je me retrouve beaucoup dans tout ce que tu décris, jusque la frustration que cela génère chez toi. Et j’ai souri quand tu as évoqué le plaisir de ne pas être intéressée par un sujet… jusqu’au moment où tu te dis qu’en fait tu rates potentiellement des choses qui pourraient malgré tout t’intéresser ^^
      Ce week-end, justement, je suis allée en vadrouille visiter quelques châteaux de la Loire. Malgré mon désintérêt profond pour l’Histoire, j’ai quand même dû me faire violence pour ne pas acheter 50 000 bouquins sur le sujet (« mais justement ça pourrait m’aider à y voir plus clair et peut-être qu’après ça le sujet m’intéresserait ? ») et même j’ai résisté à une envie d’achat sur un bouquin méthodologique sur le mobilier (je n’y connais rien et j’aimerais bien pouvoir reconnaître un fauteuil empire ou un guéridon Louis XIV. Mais après vient la question de mon conjoint : « d’accord, et tu vas lire ça quand ? » Oui, bon ça va, d’accord, je prends pas).

      Bref, je comprends très bien ce que tu me décris !! quant au reste de la lecture, je suis comme toi aussi : je suis abonnée à plein de chaînes, de podcasts… (que je n’écoute que rarement, faute de temps : alors depuis peu j’ai pris l’habitude de laisser des onglets ouverts dans mon navigateur internet de trucs que je veux lire/écouter/explorer…). Ça en devient ridicule, surtout quand google me dit « aucune activité n’a été enregistrée sur ce onglet depuis 60 jours. L’onglet va être fermé ».

      Tout ceci étant dit… bon courage pour le latin 🙂 Je suis pleine d’admiration. Et sur ce coup, je te laisse volontiers y aller seule ^^ ma marotte du moment c’est la thermodynamique, on peut pas être partout 😀

      1. Ha ben voilà c’est exactement tout ça.
        haha pour les onglets Google XD
        Pour la latin c’est un vœu pieux pour le moment j’ai remis ça à ma retraite 😅
        Bon amusement avec la thermodynamique 🤣

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑