Michèle Devernay – Boulevard des pas perdus

Boulevard des pas perdus est un roman de Michèle Devernay, paru fin 2019 aux éditions Oneiroi. Pour moi, c’est donc une découverte à la fois de l’autrice et de sa plume, mais aussi de la maison d’édition. C’est un texte original, qui offre des choses intéressantes malgré quelques petites frustrations ressenties.

Synopsis

« Paris, XIXe siècle. Une brume meurtrière envahit les rues de la capitale. Personne ne sait d’où elle vient ni comment lutter contre. Certains immunisés arrivent à manipuler et à donner une forme solide à cette étrange matière. Les règles ont changé, la société parisienne se réorganise. Camille, Perrine et Gaspard cherchent leur place au sein de ce nouveau monde et se retrouvent, malgré eux, mêlés à une sombre histoire de meurtres sanglants. »

Un cadre steampunk original

Ambiance steampunk, chère à la maison Oneiroi. On y retrouve la vapeur (« steam ») avec le Vapotube, par exemple (sorte de métro/train), et les technologies nouvelles. De même, la science est au centre de ce récit, avec toutes les recherches effectuées par les Immunisés sur la Brume. Elle devient un potentiel matériau technologique.

Cette Brume est aussi et surtout un organisme vivant, inconnu; très bien représentée par des descriptions visuelles. Michèle Devernay installe une ambiance mystérieuse, une réalité qui bouge, instable, au gré de l’avancée de la Brume. Boulevard des pas perdus est un titre vraiment bien trouvé, et la couverture de Roxane met très bien en valeur cette atmosphère.

J’ai surtout aimé l’impact de cette Brume dans la politique de la ville (les passerelles, les droits de passage…) et l’organisation sociale (le statut des femmes, la nouvelle classe des Immunisés, l’installation des riches vers les étages supérieurs des immeubles). Vraiment bienvenu et intéressant.

Une intrigue à double fil, inégale

On a deux intrigues, qui semblent distinctes mais se croisent et se rejoignent :

  • Celle autour de la Brume : d’où vient-elle ? que peut-on en faire ? Qu’est-elle réellement ? Comment Paris va t-elle s’en sortir ? La Brume va t-elle aussi envahir d’autres villes ?
  • Des meurtres sanglants perpétrés la nuit, de femmes seules et de basse condition.

Cependant, l’enquête sur les meurtres tend à prendre une place croissante au fil du récit et elle ne m’a pas passionnée. Limitée à un petit cercle de personnages, elle resserre l’intrigue et ses ressorts sont assez classiques (un trio de jeunes adultes à la Harry Potter – avec certes une évolution intéressante des personnages, une affaire somme toute assez familiale, des mobiles classiques, des personnages dont on sent l’ambivalence, un dénouement qu’on avait deviné…).

D’autre part, toutes mes interrogations sur la Brume sont restées sans réponse. En l’état, je me suis trouvée un peu frustrée à la fin. Cela dit, la fin du récit me laisse penser que peut-être, une suite pourrait être proposée, poursuivant les recherches sur cette mystérieuse substance.

Une écriture entraînante

Malgré ce déséquilibre, le récit est entraînant. Michèle Devernay compose un puzzle. Autant de chapitres comme des pièces à assembler, des parcours de vie brisés net, des focus sur des personnages fugaces : des petits récits qui, ensemble, créent une jolie fresque, qui n’est pas linéaire ni ennuyeuse. J’aime aussi les différents fils qui se croisent, s’éloignent, se retrouvent. C’est dynamique.

Enfin, la langue est travaillée, on a vraiment l’impression que chaque mot a été choisi à dessein. Les descriptions sont belles et visuelles, mimant l’avancée et la vie grouillante de la Brume. Il y a un bon équilibre entre passages narratifs et dialogues, que j’ai par ailleurs trouvés consistants : riches en informations faisant avancer le roman.

En bref…

Boulevard des pas perdus est un récit de qualité. La plume de Michèle Devernay m’a plu, et l’intrigue présente de nombreuses qualités, même si j’ai pu ressentir une impression d’inaboutissement. Un moment de lecture plaisant, original. Qui me donne envie de découvrir les anthologies steampunk de la maison : le dernier volume, Explorations et frontières culturelles, vient juste d’arriver !

2 commentaires sur “Michèle Devernay – Boulevard des pas perdus

Ajouter un commentaire

  1. Dommage pour la frustration engendrée par le manque de réponses mais ton avis globalement enthousiaste donne envie de ce plonger dans ce joli titre

    1. J’ai entendu dans l’oreillette que peut-être, peut-être, une suite pourrait voir le jour… ce qui alors permettrait de combler la frustration, et ferait passer ce joli roman à un niveau supérieur 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :