Le site Fantasy de la BnF

Oui, c’est un peu facile de commencer par ça, mais placer la littérature de l’imaginaire sous l’égide de la Bibliothèque Nationale de France, assez conservatrice (comme le milieu universitaire en la matière, hormis de jeunes et dynamiques enseignants chercheurs qui bousculent les règles et font reculer les bornes de la « vraie et bonne » littérature), est un bel hommage pour cette littérature « de genre », cette littérature « sous-genre » même, cette littérature « populaire » ,  « pour les enfants » et  « pas sérieuse ».

Où ça, quoi ça, quand ça ?

Le site Fantasy de la BnF est tout récent. Son ouverture fin 2019/début 2020 s’est placée dans un cycle de conférences et d’échanges autour de la Fantasy, le lancement d’un jeu vidéo et d’une sélection documentaire magistrale dans ses salles. Cet événement majeur s’est intitulé Fantasy, retour aux sources.

Le cycle de conférences a débuté mi-janvier par une interview d’Anne Besson, professeur de littérature générale et comparée à l’Université d’Artois (Arras) et directrice scientifique du site. Cette conférence est accessible en podcast. Anne Besson travaille sur les littératures de l’imaginaire, et a publié de nombreux travaux et études sur ce genre transmédiatique et multimédiatique 1. Un cycle dédié à la Fantasy organisé par la BnF est donc une consécration et une reconnaissance.

Autant dire qu’on a eu tout le temps pendant le premier confinement pour naviguer dans cet univers splendide, écouter à des échanges passionnants, lire plein de bouquins et se plonger dans ce site merveilleux, tant au niveau des contenus qu’au niveau des graphismes.

Les contenus ont été travaillés par plusieurs acteurs majeurs de la littérature imaginaire. Des universitaires, comme Anne Besson donc, mais aussi William Blanc ou Justine Breton, spécialisés dans les littératures et cultures populaires pour l’un et littérature médiévale (avec un axe d’étude sur les transpositions actuelles médiatiques de cette littérature) pour l’autre. Des auteurs aussi ont contribué (comme Estelle Faye, autrice du livre Un éclat de givre), et aussi Lloyd Chery, journaliste au Point et créateur du podcast hebdomadaire C’est plus que de la SF.

Qu’y trouve t-on ?

Comment qualifier cela ? Une étude ? Un panorama ? Un historique ? Un ensemble de contenus pédagogiques ?

Plutôt tout ça en même temps, avec d’autres contenus qu’on va évoquer après, bref de quoi vous occuper pour un 25ème confinement en 2021.

Le site s’organise en quatre catégories.

Jouer 

Plongée dans un magnifique jeu vidéo, le Royaume d’Istyald, avec en plus du son. Les graphismes sont vraiment soignés, et top. On parcourt le royaume d’Istyald aux côtés de Dame Jérière, gardienne du royaume en danger. Son arbre du savoir se meurt. L’Ombre à l’est avance (petit écho tolkienien). Muni de sa belle carte en parchemin et des conseils avisés de sa Dame qui va le guider, le joueur part à la découverte des peuples, créatures et secrets du royaume. Une analyse plus détaillée de ce jeu vidéo jouable en ligne ici.

Découvrir

Trois formats courts qui permettent d’interroger le genre sur trois axes : la place des femmes, leur traitement littéraire et le rapport femmes/pouvoir, l’héritage chrétien de la fantasy et les espaces naturels représentés (grande question : la fantasy est-elle un genre écolo ?).

Comprendre

Le nerf de la guerre, et la partie la plus fournie. Y sont évoquées les sources de la fantasy avec un historique du genre, ses influences, ses codes et motifs, thèmes récurrents, son aspect trans-médiatique, et le lien très fort qui existe avec la littérature jeunesse (oui, je suis une grande enfant). Dossiers thématiques, enrichis de documents des collections numérisés, interviews… cette partie est passionnante et il y a de quoi faire.

Transmettre

Ensemble de parcours pédagogiques autour de de lieux typiques, d’objets culte (le préciiiiiieux anneau) et des créatures (monstre, dragon, figures mythologiques…). Dans cette partie le but est de comprendre comment se construit un univers de fantasy. Une multitude d’activités est proposée pour les élèves.

En bref…

Une totale réussite, ce qui serait super c’est que le site continue d’évoluer et de s’enrichir au fur et à mesure. Une très belle découverte de la fantasy pour les non initiés, extrêmement documentée (la bibliographie sera une belle source d’idées cadeaux si vous avez des elfes dans la famille à gâter).

J’avais aussi eu la chance pendant le premier confinement de suivre le MOOC Fantasy : de l’Angleterre victorienne au trône de fer, qui avait été archivé ouvert pour l’occasion… MOOC encadré et dirigé par Anne Besson, bien sûr.

1 Anne Besson est l’auteur de plusieurs ouvrages universitaires sur la fantasy. Son prochain livre sortira en janvier 2021 et s’intitule Les pouvoirs de l’enchantement: Usages politiques de la fantasy et de la science-fiction (Ed. Vendémiaire).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :