L’Alsacienne indépendante

Cela faisait longtemps que je n’avais pas complété mon panorama des maisons d’édition de l’imaginaire. C’est reparti, avec L’alsacienne indépendante. Fondée en novembre 2019 par Elodie Morgen, cette maison publie de la fantasy, du fantastique, de la fantasy urbaine et de la romance paranormale. Suivez leur conseil : « osez l’évasion ! »

Fiche d’identité

L’alsacienne indépendante est donc une petite structure récente. Elle se situe en Alsace, dans le Haut-Rhin. Sa fondatrice est une superwoman : infirmière, autrice, et donc éditrice également. Passionnée, elle est entourée d’un comité de lecture, afin d’examiner les soumissions. Le texte est ensuite transmis à des lecteurs tests, puis retravaillé une dernière fois avant correction finale. Autrement dit, on peut s’attendre à des textes lus, relus, et soignés. Elodie Morgen a été interviewée fin 2019 par l’Alsace, un des journaux régionaux, pour présenter sa structure et son travail.

La maison est présente sur les réseaux sociaux classiques. Elle y est même très active, et fait dans l’originalité : lecture d’extraits sur sa chaîne You Tube, ou encore vidéos promotionnelles rigolotes dans les stories de son compte Instagram. Enfin, elle propose également une newsletter pour se tenir informé de son activité et des sorties prévues.

La troupe de l’Alsacienne indépendante

C’est une sacrée troupe que voilà, car il y a du monde !

Une dizaine d’auteurs au catalogue, déjà : Lucie Bernard, Maritza Jaillet, Mélodie Or, Elodie Morgen…

Une équipe d’illustrateurs et de graphistes s’occupe également des couvertures et maquettes des ouvrages. Nicolas Jamonneau réalisera toutes les couvertures 2021 de fantasy. Il fait des couvertures assez urbaines, sombres, et très réalistes. Lydie Wallon, cofondatrice de l’agence 2LI (un accompagnement auprès des auteurs pour la création du livre, jusqu’à sa promotion), a réalisé les couvertures en 2020 et fera celles de la collection fantastique en 2021.

Enfin, l’équipe se compose de deux correctrices, et de plusieurs chroniqueurs. Chaque membre de cette équipe est présenté sur une page du site.

Le catalogue

Une quinzaine d’ouvrages est déjà disponible. Romans, anthologies et nouvelles, il y a du choix ! Les ouvrages se répartissent en trois collections :

  • romance paranormale
  • fantasy
  • fantastique et fantasy urbaine

Le site offre une boutique en ligne, mais il est aussi possible de passer commande auprès de son libraire. Les ebooks sont aussi disponibles sur les sites marchands habituels (Cultura, Amazon etc.).

Pour flâner dans les collections, c’est par ici !

Pour vous faire découvrir cette maison et ses publications, la bloggueuse Elebora vous propose un concours sur son compte instagram. Vous aurez l’occasion de remporter le roman L’aurore de la Perce-Neige par Alexis Breton. Foncez ! Le concours est ouvert jusque dimanche midi 🙂

Il y a déjà des ouvrages que j’ai repérés, que ce soit pour leur résumé ou pour en avoir lu des extraits qui m’ont beaucoup plu :

Eldélaran, de Mélodie Or

4ème de couverture

« Depuis son harcèlement scolaire et une tentative d’enlèvement, Laurys Murakami n’est plus que l’ombre d’elle-même. Pour ne rien arranger, une voix étrange résonne dans sa tête à la moindre émotion forte. Devient-elle folle ?
Sa rencontre avec Razül, le nouvel élève de sa classe, pourrait guérir certaines plaies… ou en rouvrir d’autres !
Cette lueur dorée qui s’éveille parfois dans ses iris, elle ne l’a pas rêvée. Pourquoi ne parvient-elle pas à le toucher sans souffrir le martyre ?
Afin de le découvrir, Laurys devra surmonter ses peurs, plonger dans son passé et accepter son héritage sans perdre de temps ; une ancienne créature s’apprête à assouvir sa vengeance et la jeune fille est le seul obstacle sur sa route. Leurs destins sont liés, elle ignore encore à quel point. »

Ëldélaran est un diptyque de Low Fantasy et Young Adult. Le second tome paraîtra fin 2021.

L’obscur passeur, de Denis Labbé

4ème de couverture

« Lorsque le passé et le présent s’entrechoquent, le monde est menacé. Reprenant conscience des siècles après son arrivée à Bavay-la-Romaine, le démon Orcus tente de récupérer sa place dans une société qui lui est étrangère. Pour retrouver sa gloire d’antan et sa douce Flavia, il compte sur l’écrivain Louis Peirotes. Ravivant son culte à travers le roman de Louis, il dispose désormais de l’énergie nécessaire à ses desseins. Quelle terreur va-t-il provoquer chez ceux qui s’opposeront à lui au Ier siècle et de nos jours ? »

Et vous, vous connaissez cette maison ? Ils vous tentent ces ouvrages ? Vous en avez lus d’autres ? Dites-moi tout !

2 commentaires sur “L’Alsacienne indépendante

Ajouter un commentaire

  1. Merci encore Zoé de nous faire découvrir tant de ME et de bouquins ! Je ne connaissais pas du tout celle là. Dommage que leurs soumissions soient fermées, car mon manuscrit semblait bien s’accorder avec leur ligne éditoriale !

    1. Avec plaisir ! j’en ai encore dans la manche à vous présenter 😉 il me semble avoir lu, si mes souvenirs sont bons, que les soumissions rouvriraient pour l’été.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :